Lancement du projet Eleanore

3E, Alstom Grid, CG, CMI, DEME Blue Energy, Eurogrid International et SAG franchissent une nouvelle étape dans leur engagement d’encourager le développement de futurs réseaux offshore en Europe

3E, Alstom Grid, CG, CMI, DEME Blue Energy, Eurogrid International (une société de holding détenue par le gestionnaire de réseau de transport Elia et par le spécialiste en gestion de fonds d’investissement en infrastructure IFM) et SAG sont, chacun dans leur domaine, activement engagés dans le développement et l’intégration des énergies renouvelables dans le cadre des objectifs européens en matière d’énergie et de protection du climat. Ils confirment aujourd’hui l’accord de coopération annoncé le 9 décembre 2010 sur base préliminaire et visant à unir leurs forces au sein du projet Eleanore.

Les sept sociétés européennes, toutes actives dans le secteur du transport d’électricité, en ce compris les activités de développement, de gestion de réseau, de financement, d’installation, d’exploitation et de maintenance de ces systèmes et/ou de production d’énergie renouvelable ont fait un pas en avant dans le cadre de leur engagement d’unir leurs compétences et leurs forces afin de contribuer activement au développement d’une future infrastructure de réseau offshore, plus particulièrement en mer du Nord et en mer Baltique, dans la Manche, en mer Celtique et en mer d’Irlande.

La contribution majeure fournie par les réseaux offshore à la stratégie énergétique européenne a gagné en importance et a généré un consensus au niveau européen et dans chacun des États membres. La production massive d’énergie renouvelable en mer – et l’importance des réseaux d’électricité à cet égard – est en effet devenue une priorité suite aux décisions prises après le tsunami au Japon.

Les sept sociétés unissent leurs forces pour développer, exploiter et financer conjointement des projets ciblés en mer du Nord et en mer Baltique, dans la Manche, en mer Celtique et en mer d’Irlande, mais aussi pour offrir des services, des produits et des investissements combinés et communs afin de développer, d’exploiter et d’entretenir l’infrastructure marine nécessaire.

En franchissant ce nouveau pas dans le cadre de leur accord de coopération, les sept sociétés démontrent leur soutien actif aux initiatives prises par les pouvoirs publics européens, nationaux et/ou régionaux pour favoriser le développement de la production éolienne offshore. Il témoigne en outre de la volonté du secteur de contribuer clairement et proactivement à la « North Seas Countries Offshore Grid Initiative », le protocole d’accord signé fin 2010 par les ministres des pays des mers du Nord : la Belgique, le Danemark, la France, l’Allemagne, l’Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Suède et le Royaume-Uni.

***

Téléchargez le Communiqué de Presse ici.

30 septembre 2011

Groupe