John Cockerill sélectionné pour le PIIEC ‘Hy2Tech’ dédié au développement de la chaîne de valeur de la technologie de l’hydrogène en Europe

  • Press release

  • Hydrogène vert

15 juillet 2022

John Cockerill fait partie des 35 entreprises européennes choisies dans le cadre du Projet Important d’Intérêt Européen Commun (PIIEC) ‘Hy2Tech’ pour participer au développement d’une chaîne de valeur de la technologie de l’hydrogène en Europe. Le cœur du projet de John Cockerill porte sur la recherche et l’innovation dédiées à la conception d’un électrolyseur alcalin de 5 MW, 1000 Nm³/h à 30 bar et sur l’industrialisation de sa fabrication à grande échelle en Belgique et en France. A travers cette technologie de production d’hydrogène vert, John Cockerill contribue à décarboner l’énergie, l’industrie et les transports en Europe ainsi qu’à la lutte contre le changement climatique.

John Cockerill a pour ambition de développer une capacité de production de 1 GW d’électrolyseurs à l’horizon 2030. Cette ambition s’appuie d’une part sur le développement d’électrolyseurs alcalins de grandes capacités (de 5 MW, 1000 Nm³/h à 30 dans un premier temps, puis 10MW et jusqu’à 20MW à terme par augmentation du diamètre des cellules et/ou augmentation de la densité de courant) et d’autre part sur la mise en route en Europe d’une filière de production d’électrolyseurs à grande échelle : à l’horizon 2030, une capacité de 1 GW. Cette filière reposera sur des solutions principalement françaises et exclusivement européennes (propriété intellectuelle, technologies, production, etc.) et sera implantée à proximité des grandes régions industrielles que sont la France, la Belgique, le Luxembourg et l’Allemagne.

Le communiqué de presse détaillé est accessible via ce lien.

Pour mémoire, John Cockerill est le leader mondial des électrolyseurs alcalins avec 1/3 du marché mondial. En 2021, il a installé 151 MW des 458 MW qu’a comptés le marché mondial, soit 33% de parts de marché. Son chiffre d’affaires relatif à cette technologie a été multiplié par 3 en 2021 et il a enregistré des commandes pour une capacité totale cumulée record de 190 MW. John Cockerill multiplie les actions de coopération au sein de la filière européenne de l’hydrogène : participation aux travaux de France Hydrogène et du consortium Hyve (Belgique) et développement de projets précurseurs (Columbus avec Carmeuse et ENGIE, Hyoffwind à Zeebrugge avec BESIX, HaYrport avec Liege Airport, Ecomobilité à Metz avec Metz Métropole et UEM).