CMI Services s’implante en Meuse (France)

En octobre dernier, le Groupe CMI a finalisé l’acquisition d’UDC Meuse SARL (Commercy, France), rebaptisée CMI Services Meuse. Cette opération marque le début du développement de CMI Services  dans le département français de la Meuse.

CMI Services Meuse est un atelier de mécanique générale, spécialisé dans la réparation et le dépannage,  ainsi que dans l’usinage de pièces (neuves ou réparables). Avec un effectif d’une dizaine de techniciens,  il réalise un chiffre d’affaires annuel de l’ordre du demi-million d’euros. CMI Services Meuse s’adresse à  des clients très diversifiés, actifs dans la fonderie (Manoir Industries), la sidérurgie (ArcelorMittal, Saint-Gobain PAM…), ou encore la chimie (Air Liquide Welding).

Franck Pasqualini, Président de CMI Services : «Nous sommes heureux d’intégrer CMI Services Meuse et ses collaborateurs au sein de notre organisation. Cette acquisition constitue la première étape de notre développement en Meuse. Nous  avons l’ambition de démultiplier l’activité de CMI Services Meuse à court terme et de participer activement à la vie économique de la Meuse. Ceci suppose d’augmenter significativement le personnel,  notamment en accueillant et en formant des apprentis et des demandeurs d’emploi.»

Bernard Moretto, Directeur Général de la Région France-Est de CMI Services : «Nous souhaitons développer la couverture  de notre réseau de proximité en Meuse pour renforcer encore notre présence en Lorraine et accéder à de nouveaux marchés. Avec CMI Services Meuse, le Groupe compte désormais 5 entités opérationnelles  actives dans le service aux entreprises lorraines, et un effectif de 400 techniciens spécialisés.»

Cyrille Sandonato, Cogérant de CMI Services Meuse : «L’ensemble du personnel est fier de rejoindre un acteur  important du service à l’industrie en France. Cette opération va nous permettre non seulement de  renforcer notre position auprès de nos clients existants, mais également de diversifier notre offre de  services vers de nouveaux marchés.»

24 janvier 2012