Pose de la 1ère pierre de l'Orangerie (de g. à dr. : Alain Mathot (Bourgmestre de Seraing), Michel Grunik (salarié de CMI depuis 42 ans), Laurent Cornet (salarié de CMI depuis juin 2011), Bernard Serin (Président Administrateur Délégué de CMI).

CMI étend son siège et renforce son ancrage à Seraing

Cockerill Maintenance & Ingénierie développe son siège à Seraing (Belgique). La première pierre de l’extension du Château Cockerill a été posée ce 28 février 2012. Ce projet, qui représente un investissement de 15 millions d’euros, consiste à transformer un ancien hall industriel en un centre administratif et technique. La livraison du nouveau bâtiment, baptisé « L’Orangerie », est prévue en juin 2013. Le complexe « Orangerie – Château Cockerill » hébergera près de 600 personnes (pour environ 320 aujourd’hui).

L’extension du Quartier Général du Groupe CMI pérennise son activité et son ancrage local en Wallonie, tout en préservant le caractère exceptionnel d’un lieu teinté d’histoire : le Château Cockerill. Le projet se veut innovant et entend doter CMI des fonctionnalités qu’on peut attendre du siège d’un groupe international en expansion. L’aménagement des locaux et de nouveaux modes de travail encourageront le développement de la connaissance technique, cultivant ainsi l’héritage de deux siècles d’activité industrielle et de rayonnement international.

Bernard Serin, Président Administrateur Délégué du Groupe CMI : « Je tiens à placer cette journée sous le signe de la continuité et de l’adaptation ; la continuité de l’activité industrielle que John Cockerill lança sur ce site voici près de 200 ans, et l’adaptation de CMI à l’évolution de son environnement : l’urbanisation du site de Seraing, des activités de plus en plus orientées vers la technologie et la gestion, un Groupe de plus en plus grand, et des modes de vie, des pratiques de travail et des aspirations du personnel en pleine évolution. »

Le nouveau bâtiment s’appellera « L’Orangerie ». Ce nom évoque ce qui fit la réputation du château Cockerill dès le 18e siècle : son jardin. Doté de serres exotiques et d’une orangerie, le « jardin de Seraing » faisait l’admiration de ses contemporains. Considéré comme un des plus beaux d’Europe, il fournissait la Cour. Ses fruits et légumes étaient régulièrement expédiés à Liège, Bonn et Arnsberg. Durant la guerre, en 1794, des mesures conservatrices ont été décrétées pour continuer à entretenir le jardin et conserver les orangers. Il se dit que l’intendant et jardinier du Domaine,     M. Englebert, a protégé l’orangerie avec un zèle tout particulier… tout comme CMI entend aujourd’hui, par ce nouveau bâtiment, protéger et faire grandir son savoir-faire et sa capacité d’innovation.

28 février 2012

Groupe