Bernard Serin rachète les parts de Pierre Meyers dans l’actionnariat du Groupe CMI

Bernard Serin rachète les parts de Pierre Meyers dans l’actionnariat du Groupe CMI

L’actionnariat du Groupe CMI évolue. Par un mécanisme de rationalisation des différentes sociétés impliquées dans l’actionnariat du Groupe, Bernard Serin et sa famille en contrôlent désormais 80,65%. Le solde de 19,35% reste détenu par des cadres dirigeants du Groupe au travers de la société Dodeca sa.

Depuis sa reprise en 2002 par Bernard Serin et Pierre Meyers, le Groupe CMI jouit d’un actionnariat stable. Cette stabilité a permis de développer une stratégie industrielle gagnante, laquelle a porté le Groupe là où il est aujourd’hui.

Au cours de l’été dernier, Pierre Meyers a informé Bernard Serin de son intention, pour des raisons personnelles, de mettre un terme à ses mandats et de céder sa participation dans le Groupe CMI. Après réflexion commune, Bernard Serin a proposé à Pierre Meyers de reprendre l’ensemble de ses actifs. L’opération a été concrétisée en décembre dernier. Désormais, Bernard Serin assumera seul la promesse de continuité de la politique industrielle menée depuis 2002.

Nicolas Serin, membre du Conseil d’Administration du Groupe depuis le 17 mai 2011, en reprendra la Vice-Présidence. Il intégrera également le Comité d’Audit et le Comité de Nomination et de Rémunération du Groupe CMI. La gestion opérationnelle du Groupe n’est pas impactée par cette évolution d’actionnariat.

Bernard Serin : « Ces 14 années de gouvernance commune m’ont procuré beaucoup de satisfactions. Une page de l’histoire récente du Groupe se tourne. Il en reste bien d’autres à écrire… Je souhaite bon vent à Pierre et lui donne d’ores et déjà rendez-vous en 2017 pour fêter le bicentenaire du Groupe avec nous. »

27 janvier 2016

Groupe